1) Evitons le gaspillage : chaque année, pas moins de 7 kg de produits alimentaires non consommés et encore emballés finissent à la poubelle. Outre l'augmentation du volume de nos poubelles, c'est aussi une perte de pouvoir d'achat non négligeable.

2) Compostons : 70 kg de restes de cuisine terminent à la poubelle. Une partie sont des restes qui ne sont pas consommés, une autre sont les épluchures, marc de café, coquilles d'oeuf. L'immense majorité de ces "déchets" peuvent être compostés ou lombricompostés. En Nouvelle Zélande, 90% de la population compostent ou lombricompostent ses déchets, en France grosso modo c'est 10%. La France peut et doit mieux faire.

3) Evitons le suremballage : achetez les produits avec le moins d'emballage, préférer les éco-recharges, évitons les emballages individuels, autant de petits trucs pour mettre sa poubelle au régime. Car même recyclé, un déchet n'est pas neutre pour la planète. Alors autant essayer de les limiter au maximum.

4) Evitons les eaux en bouteille : en France l'eau du robinet est potable. Les bouteilles plastiques représentent de 5 à 10 kg de déchets par habitants. Déja le réseau BIOCOOP stoppe la vente d'eau en bouteille plastique, on peut espérer que de telles initiatives vont se répandre et que demain, ce contenant énergivore (un kilo d'emballage plastique de bouteille, ce sont deux ou trois litres de pétrole consommés)

5) Stoppons la pub : un autocollant STOP PUB sur la boîte aux lettres, c'est environ 35 kg de papier en moins dans la poubelle (des produits recyclables bien sur). 35 kg que les grandes marques vous font payer et que vous payez également sur votre taxe d'ordures ménagères. La double peine en quelque sorte.

6) Pensons couches lavables : les couches lavables ont fait de gros progrès depuis l'époque de nos parents et grands parents. Désormais, fini la galère, un intérieur décrochable et un voile de propreté jetable (biodégradable) rendent la vie des parents plus facile. Enfin, une étude belge confirme l'intérêt économique de cette solution, jumelée à un apprentissage plus rapide de la propreté et à une baisse des risques sanitaires (baisse de la fréquence des érythèmes fessiers, baisse du nombre d'allergie et d'inflammation de l'épiderme). Pour les lingettes, pensez aux lingettes lavables et imprégnez les vous-mêmes de produits choisis (huiles essentielles, liquide nettoyant)..

Voilà 6 initiatives simples et économiques, maintenant il y a sûrement plein d'autres bonnes idées pour faire de cette semaine de réduction des déchets un succès.

BrunoB