à 20h30 ( salle du 14 juillet, rue Henri Dunant )  à côté de la mairie de Sartrouville

Compte rendu de la conférence:

Ce fut une belle réussite: soixante-dix participants ont écouté le témoignage de François Dufour, ce paysan "résistant" , syndicaliste, bon pédagogue et bourré d'humanité, qui a expliqué, non sans humour, les aberrations de la politique agricole commune.

Quelques questions: -Peut-on acheter le bio des supermarchés? Oui et non: il faut connaître les conditions: Certaines enseignes peuvent etre loyales mais la grande distribution préfere généralement se faire des marges plutôt que rémunérer correctement le producteur. Préférons les circuits courts hors les coopératives Danone, Nestlé et lactalys par exemple.

-Combien d'emplois créés par l'agriculture façon Confédération Paysanne? 1,9 emploi par exploitation ayant une quarantaine d'hectares. 800.000 fermes au lieu de 150.000 agro-managers. Pres de 2 millions d'emplois. Contre-exemple du productivisme et de la destruction de l'emploi : 1 hangar de 7 000 volailles sur 1 000 m2, équivaut a 40 fermes de 20 Ha avec des paysans nécessaires pour s'occuper de ces fermes et qui ne grevent pas le budget européen par leur demande de subventions.)

-Le bio n'est-il qu'un probleme de bo bo? Les agro-alimentaires, par les subventions, font couler les fermiers des exploitations petites ou moyennes; d'ou un chômage croissant dans nos zones rurales mais aussi dans les pays de l'Est dont le foncier est racheté par les grosses firmes américaines pour la plupart..

Nos vaches ne se nourrissent plus d'herbe (pourtant boostée par le simple apport de luzerne) mais avalent du mais et du soja brésilien , en autres, qui privent les paysans d'Amérique latine de leur mais vivrier . Nos cochons, notre bétail, se nourrissent de la nourriture des hommes des pays du sud. NB Rappel: 4euros de subventions européennes a l'hectare pour une terre herbagée( la vache sous le pommier) , 500 euros pour 1 ha de mais.

-Les jeunes agriculteurs désireux de s'installer ont peu de chance d'acquérir des terres car les ventes se font en priorité a ceux qui en possedent déja un grand nombre . C'est ainsi qu'il y a quelques années, malgré une promesse de vente entre un propriétaire et un jeune couple, la SAFER a ordonné la vente au profit d'un grand propriétaire. " On refuse des jeunes entreprenants! Que cela ne tienne! On a déménagé le bureau de la SAFER sur le trottoir" a raconté François Dufour. "Et nos jeunes agriculteurs ont fini par avoir l'autorisation d'acheter". Résultat: exploitation paysanne durable : surface cultivée 7 Ha, pour un couple de maraîcher, permet d'avoir de bons revenus, de cultiver écologique et faire connaître ses produits a la région en créant du lien social

Et avant d'inviter les participants a gouter a quelques produits des paysans , l'association La Boucle Verte a donné deux actions concretes

- consommer bio et local en bénéficiant du relais conf 39 bis rue Fresnel a Sartrouville murernicole@wanadoo.fr .

- lancer une opération a Carrefour et a Attac ou un caddy contaminé de produits OGM (listé par Greenpeace) sera déversé (?) devant la population et les journalistes.