Je suis en face de la mairie des Mureaux : l'innovation me donnant des ailes, je vais directement sur le toit : il est horizontal, gravillonné ce qui me permet de m' y promener.

Un coup de savates et je m'aperçois que sous le gravier, il y a de l'eau : l'eau de pluie est récupérée à travers le plafond poreux et remplit une cuve. Et quelle cuve ! : 20 m3 alimentant toutes les chasses d'eau des services techniques.

600 m3 d'eau et 1500 euros d'économisés par an !

Un toit adjacent, est lui, végétalisé: isolation contre le froid en hiver, chaleur en été, rétention d'eau en cas d'orages...et la sieste en juillet ?

Un peu plus loin, 10m2 de panneaux solaires se prélassent; ils suffisent à chauffer l'eau des employés désireux de se laver le minois.

Mais le chauffage alors? Total, Shell ? Ce que vous êtes ringard !

La chaleur de la terre bien sûr! Un forage de 30m fournit une eau à 15°C; cette eau passe par la pompe à chaleur (1 kW électrique restitue 4 kW thermiques) et vous obtenez cette douce chaleur sous les parquets, suffisante pour travailler dans ce cocon.

4500 euros économisés ! 88 kwh/m2/an au lieu de 180 à 250 kw,h/m2/an en moyenne en France.

Alors la clim électrique, ne la cherchez pas ! L'eau de la nappe phréatique à 15°C rafraîchit le plancher. Et pas de légionellose à craindre.

Quant au rôle des vitres, elles laissent pénétrer la chaleur en hiver et la rejette en été.

Secret de Saint-Gobain.

40 tonnes de gaz à effet de serre en moins. C'est bon pour la planète; c'est bon pour le porte-monnaie ; bravo aux élus et aux architectes, Marie-Sylvie Barlatier et Jean-Luc Hesters.

 

Pour plus de précisions, voir les fiches-passionnantes-de l'Arene; http://www.areneidf.com/ "bâtiment et démarche HQE"

Voir aussi l'association: http://www.assohqe.org/

Dominique LUANGPRASEUTH