Le débat sur l'eau a réuni une cinquantaine de personnes autour de l'écologue Antoine Biardeau ; une participation importante pour un theme aussi ardu que celui de la gestion de l'eau .

Les questions , tres diverses, ont fusé de toutes parts : aura-t-on une pénurie d'eau potable, le dessalement d'eau de mer est-elle la solution, que puis-je faire avec l'eau de ma gouttiere, pourquoi ne valorise-t-on pas les déchets comme les Allemands, que faire des boues d'Acheres Réponses : Si nous continuons au meme rythme de consommation et ne différencions pas nos usages il y aura pénurie. (l'eau potable représente seulement 0,3% de toute l'eau disponible sur la terre)

Le dessalement est une solution qui ne tient pas la route car l'énergie nécessaire ne suivra pas( trop couteux)

En outre, il n'est pas de l'interet des gros traiteurs d'eau de faire baisser la consommation ni de diminuer la taille et le nombre des usines, que ce soit celle d'épuration ou d'incinération car leurs bénéfices financiers seraient alors moindres.

Le débat nous a permis de cerner 2 problematiques principales: l'approvisionnement en eau, le traitement des eaux usées . Contrairement aux idées reçues, c'est sur la seconde que nous devons envisager des solutions nouvelles. Elles existent déja :

Les trop gros volumes d'eau a épurer (provenant du tout a l'égout) doivent profiter d'une séparation en amont :

Les eaux pluviales pourraient retourner dans le sol et les rivieres apres un traitement minimum , sans etre mélangées aux eaux usées peu polluées a Acheres ; les eaux vannes (WC) plus concentrées de fait, pourraient alors subir un traitement en anaérobie (absence d'oxygene) et fournir du méthane , source énergétique totalement dévalorisée en France alors qu'elle est renouvelable.(Seuls sites en France: Dunkerque, Lille).

Notre rôle de citoyen est donc d'interpeler nos élus pour réclamer une autre politique de l'épuration de l'eau qui ne serait pas aux service des grands du bâtiment toujours prets a construire de grandes infrastructures mais une politique qui favoriserait la mise en place de digesteurs , producteurs de méthane, si fréquents en Allemagne.

Voir, par exemple: ICI


Autre lien : http://www.acme-eau.org/