La réglementation Reach (Enregistrement, évaluation et autorisation des substances chimiques) a été adoptée le 13 décembre, par le Parlement européen. Elle s'appliquera au 1er juin prochain.

Cette réglementation vise à contrôler le degré de toxicité pour l'environnement et la santé d'environ 30 000 produits chimiques produits à plus de 10 tonnes par an par producteur ou importateur. Les plus dangereuses, celles dont les effets cancérogènes, mutagènes ou reprotoxiques sont reconnus seront soumises à autorisation. Pour les substances produites en quantité inférieure à 10 tonnes par an, les contraintes sont allégées.

Ces 30 000 produits ne représentent cependant qu'un tiers des 100 000 substances chimiques produites et qui entrent souvent dans la composition de nombreux produits d'usage courant.

Ce sont les industriels qui devront démontrer l'innocuité de leurs produits alors qu'auparavant c'était aux autorités de prouver le risque éventuel. Les industriels paieront le coût des études nécessaires, ce qui représenterait 0,1 % du chiffre d'affaires du secteur.

L'avis de Greenpeace mis à jour ICI